Udre-Olik

lundi 11 décembre 2017

BIP BIP MINIBUS !

Après plusieurs livraisons dans différents lieux de Rennes (Lycée Bréquigny, Inserm, Insa, Gaec Bocel, la fine équipe de comédien vous donnent rendez-vous au Bar La Bascule ! 

Du théâtre (et pas que) le temps d'une parenthèse de 30 minutes avec vous...
Nous vous attendons le jeudi 14 décembre 2017 au Bar La Bascule à Rennes où la fine équipe arrivera à 19h30 pour faire jouer les mots et chauffer les planches !
"Nous" ce sont huit étudiants sympathiques, avec l'aide bienveillante d'Alice Millet, de l'équipe de l'ADEC, et de la compagnie Udrolik. Cette petite troupe espère bien vous faire rire, réfléchir (mais pas trop), autour d'un verre (pour toujours plus de convivialité forcément)
Venez nombreux !
Entrée libre et bonne soirée garantie

2 rue de la Bascule
Ligne C2 arrêt Brest-Verdun
Metro Anatole France




lundi 25 septembre 2017

KUB Kultur Bretagne - Lecture publique

http://www.kubweb.media/page/lebrun-languille-lecture-publique/
 Le réalisateur Pierre-François Lebrun et le comédien Philippe Languille nous proposent de découvrir, à chaque édition du magazine culturel Le grand BaZH.art., une œuvre au travers d’une lecture.

 KUB WEB


jeudi 21 septembre 2017

Extrait audio Gaston Couté. Les électeurs.





dit par Philippe Languille, 
filmé par Antoine Tracou
IDYLLE ROUGE
 
Le chemineux s'est dit : “ Je veux
Cette jouvencelle aux cheveux
D'aurore blême ”.
Mais la jouvencelle a du bien
Tandis qu'est gueux, gueux comme un chien
Le gâs qui l'aime !

Et la belle, aux riches galants
Seuls ! ouvrira les rideaux blancs
De son alcôve ;
Elle course le miséreux...
Alors, par les chemins poudreux,
Le gâs s'ensauve !

Errant le jour, de ci de là
Il geint, et la nuit lorsque la
Lune pâlotte
L'éveille au fond de son fossé,
Laissant saigner son cœur blessé
Le gâs sanglote.

Dans l'ombre des vieux cabarets
Où le vin, des pichets de grés
A grands flots coule,
Il va se reposer un brin
Et, pour oublier son chagrin,
Le gâs se saoule !

Enfin, il vient de faire don
De sa raison aux femmes dont
L'amour s'achète.
Il va par les quais, triste et seul...
Le grand fleuve ouvre son linceul...
Le gâs s'y jette...